Aujourd’hui je te parle de ma façon de me déplacer et de son organisation, je roule presque exclusivement en vélo électrique depuis 3 ans, jour de l’entrée en maternelle de mon fils.

Pourquoi ce choix?

  • J’habite au centre ville près de la plus grande gare du pays, nous avons plein de transports en commun, et … de nombreux embouteillages! Donc utiliser la voiture me semble une perte de temps et d’argent.
  • Je n’ai pas beaucoup de patience pour chercher une place de parking.
  • Les travaux du nouveau métro 3 vont créer pendant 4 ans des MEGA problèmes de circulation, je m’adapte par l’utilisation du vélo qui se glisse partout.

« Oui, mais il pleut trop souvent en Belgique! »

« Il n’y a pas de mauvais temps , il n’y a que des mauvais équipements »

Dixit ma copine ingrid H.

Cet article se veut inspirant: j’y liste tous les équipements hyper-pratiques déjà testés:

panier vélo, casque, sac, pantalon pluie, veste fluo
  1. le sur-pantalon antipluie et sur chaussures de chez Décathlon. Plié il se glisse dans mon panier.
  2. Même idée pour la veste fluo rose réfléchissante. En automne, je la troque contre un ciré jaune, et en hiver: une veste de ski fluo.
  3. Evidemment, je les place dans un panier amovible de guidon Klickfix, il a une housse imperméable.
  4. J’y mets mon sac à main, attaché à la sangle du panier par un mousqueton, pour éviter les vols à l’arrachée.
  5. Un tour de cou pour le froid, j’adore celui de PICKAPOOH en laine bouillie taille unique (j’avoue il se vend au rayon enfant, mais l’adulte que je suis l’utilise depuis 2 ans…)
  6. des gants jaunes, selon la saison ils changent d’épaisseur.

J’avoue, j’ai un secret de fille organisée: je consulte la météo à la minute sur une application et (parfois) je décale mes sorties pour éviter une drache , c’est Buienalarm

« Oui, mais c’est dangereux ! »

Si tu as peur de tomber, je n’ai pas d’arguments pour te convaincre. Juste te dire que les pistes cyclables ont poussé comme des petits pains durant le confinement. Et il existe des associations (Provelo à Bruxelles) qui donnent des cours aux adultes pour apprendre à circuler en ville.

En étant visible et en voyant suffisamment, tu minimises les risques: donc vérifie tes éclairages avant et arrière.

Le casque me semble indispensable car tu n’as droit qu’à un seul cerveau durant tout ton passage sur terre, et il n’en existe pas de remplacement. Enfin c’est mon avis d’infirmière, je ne polémique pas. Le mien a une visière et des oreillettes. Pour l’hiver je mets un casque de snowbord.

Et si tu veux maîtriser ce qui se passe derrière toi, le rétroviseur c’est bien, moi j’apprécie celui qui se clipse sur le casque.

« Oui, mais si on me le vole? »

Je t’encourage à faire assurer ton vélo dès l’achat. Et surtout à bien l’attacher dès que tu le quittes. Même dans ton garage. Avec au moins deux cadenas.

Pense aussi à le faire enregistrer à ton nom, cela aide à le retrouver… (auparavant on le faisait graver à son numéro national, maintenant c’est une autre technique)

marquage de sécurité pour vélo

Comment on le choisit?

Il existe un salon du vélo en Belgique, c’est là que j’ai acheté le mien. C’est à Tour et Taxi le dimanche sans voiture, exceptionnellement cette année c’est reporté en mars 2021.

Et pour la famille?

Pour les kids, le siège-enfant basique de Polisport fait le job. tu peux le fixer sur la selle ou le porte-bagage. Avec le recul, c’est mieux d’investir dans un Hamax qui permet l’inclinaison. Ce n’est pas un luxe pour un transport quotidien des enfants au retour de la crèche ou de l’école: ils s’endorment sur le vélo… et leur tête penche! Ce qui n’est pas gravissime, faut juste assumer le regard des passants qui te prennent pour des parents indignes…

Il pleut sur les enfants aussi, mais moins, car l’adulte fait obstacle à pas mal de gouttes, si si je te jure! Mais pas à toutes… donc il faut aussi un imperméable kids, ça protège aussi du vent. Il existe des couvertures thermiques, issues de l’industrie du scooter: ton enfant ne pédale pas, donc il se refroidit plus vite. J’ai aussi utilisé une combinaison de ski, quand mon fils était petit.

Quand il sait déjà rouler mais qu’il n’est pas encore prêt pour affronter la circulation… la super-option c’est le Follow-Me, attention pas la barre de fixation, vraiment le système qui transforme vos deux vélos en tandem de manière provisoire. C’est-à-dire que dès que tu atteins la piste cyclable ou le parc, tu peux détacher les deux vélos et chacun retrouve son autonomie. Nous on adore!

followMe

Coté argent?

Ok tous ces équipements coûtent leur prix. Après c’est comme en scooter, la sécurité ne se négocie jamais. Et si on calcule autrement, en se disant qu’on ne paye plus le parking, ni l’essence, ni l’assurance auto, ni l’auto (ça c’est le rêve auquel on aspire…), ben on s’y retrouve en budget transport.

Après faut aussi compter que tu fais du sport, donc pas besoin d’abonnement à la salle de fitness… (même en vélo électrique tu es obligé de pédaler si tu veux qu’il avance…) et puis il y a l’argument d’empreinte écologique.

Et actuellement la fameuse question du masque dans les transport en commun ( et pas sur les vélos), bon là non plus je ne polémique pas.

Voilà, j’espère t’avoir convaincu que rouler en ville à vélo c’est possible!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s